AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Continuez de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top sites Obsession , Bazzart et PRD !
Pensez à remonter le topic sur Bazzart ici pour soutenir le forum !
Nous avons écrit des prédéfinis qui n'attendent que vous alors qu'attendez-vous pour trouver des liens avec eux ?
Pleins de beaux scénarios vous attendent, alors n'hésitez plus à aller les voir.

Partagez | 
 

 need to take care of this little one + letizia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
HabitantsMessage


avatar
LA VEUVE EPLOREE
LA VEUVE EPLOREE


♣ messages : 3836
♣ where are you : johannesburg, logée sur le centre.
♣ âge : 32
♣ métier/études : institutrice, au centre Giving for Africa, elle apprend aux enfants, et certains adultes, à lire et écrire.


MessageSujet: need to take care of this little one + letizia   Mar 13 Oct - 15:15





need to take care of this little one
felicity & letizia

Elle ne comptait plus vraiment depuis combien de temps elle était là. Au début, c'était les jours, puis les semaines, et enfin les mois, mais maintenant qu'elle avait trouvé un rythme et qu'elle avait fait la connaissance depuis plusieurs personnes, elle avait arrêté de compter. A quoi bon compter ? Ce n'est pas comme si elle attendait une date en particulier : elle n'avait pas de retour en Angleterre prévu, personne ne lui avait partagé le projet de venir la voir... La vie continuait doucement, bien que le souvenir de Matthew ne fut jamais loin. Elle pensait alors qu'elle comptait pour lui, pour voir combien de temps elle pouvait tenir sans l'homme qu'elle aimait à ses côtés. Elle aurait dû être fière d'elle, ça faisait un peu plus d'un an maintenant. Et pourtant la douleur dans son cœur lui rappelait tous les jours que c'était difficile. Felicity pouvait essayer de ne pas y penser, se concentrer sur sa nouvelle vie, mais la blessure à vif de la perte de son époux finissait toujours pas se réveiller. Et alors, elle replongeait dans une mélancolie qui lui semblait sans fin.

Mais pas ce jour-là. Elle avait décidé d'être plus forte que la peine et de se changer les idées. Elle aurait très bien pu appeler quelqu'un, un de ses nouveaux amis, pour faire quelque chose, mais elle ne savait pas qui. Ces rencontres lui semblaient encore trop récentes, trop liées avec le travail même, et elle avait peur d'être intrusive. Alors, elle décida de continuer son exploration de Johannesburg. Elle avait pris goût à cette grande ville, et surtout à s'y perdre. On l'avait prévenu plusieurs fois que ce n'était pas la chose à faire, mais elle était certaine de pouvoir se débrouiller comme une grande. Felicity avait donc pris un bus qui l'avait déposée dans une partie de la ville qu'elle ne connaissait pas encore, principalement résidentielle. Il était assez surprenant de constater la différence entre cette partie de la ville, digne des maisons de Desperate Housewives et Soweto où elle s'était rendue avec Leon pour ramener Paki chez lui. Ici, les gens ne manquaient de rien, c'était certain, tandis que là-bas c'est à peine si leurs "maisons" tenaient debout. Elle fit la moue à cette pensée, surtout à l'idée que Paki vive là-bas, tout comme ses camarades ; et comme à chaque fois qu'elle voyait ses petits élèves vivre dans une misère pareille, elle était un peu plus motivée à faire son travail à GFA. Peut-être qu'un jour, eux aussi auront la chance d'avoir une vraie maison comme celles de ce quartier.

Elle entendit un petit couinement et s'arrêta. Felicity ne fit plus un bruit, cherchant d'où le son venait. Il n'y avait aucun doute qu'il s'agissait d'un animal, et qu'il était sûrement blessé. A pas de loup, elle s'approcha d'un buisson et écarta les branches. L'Anglaise vit alors un petit lapin blanc et gris allongé, son corps s'élevait vite sous sa respiration saccadée. La pauvre bête devait être complètement effrayée. Felicity tendit son bras pour l'attraper avec précaution et la tira doucement jusqu'à elle, elle sentit alors un liquide chaud sur ses doigts. Ce fut lorsque le petit animal fut sorti du buisson qu'elle remarqua sa patte à sang. Elle se mordit la lèvre, ne sachant pas trop quoi faire. Le nom de Letizia lui vint alors en tête, elle savait qu'elle était vétérinaire. Elle ignorait où, cependant. Tenant l'animal contre sa poitrine, elle chercha son téléphone dans son sac et chercha sur internet la clinique où Letizia travaillait. C'était à l'autre bout de la ville, mais après quelques recherches supplémentaires elle vit que ce n'était pas si loin en bus. Elle emmitoufla le lapin dans son foulard, pensa que ça pourrait être utile et se dirigea vers l'arrêt de bus.

Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver la clinique et une fois à l'intérieur, elle s'adressa à la secrétaire. « Bonjour, je suis désolée d'arriver à l'improviste... Erm, est-ce que Letizia est présente aujourd'hui ? » Elle se rendait compte qu'elle ne connaissait même pas son nom de famille, n'ayant fait connaissance que sur le centre. Elle montra alors la tête du lapin qui dépassait du foulard : « Je l'ai trouvé il y a trente minutes avec un patte blessée, et je ne savais pas trop quoi faire. » La secrétaire prit alors son téléphone et appela la vétérinaire, c'est du moins ce qu'espérait Felicity. Elle lui indiqua ensuite qu'elle pouvait aller s'asseoir. Il n'y avait personne dans la salle d'attente, à part un homme noir et son chien, elle lui sourit et il le lui rendit. Elle posa doucement l'animal toujours enroulée dans le tissu sur ses genoux et lui caressa tendrement le haut de sa petite tête, se demandant ce qui avait pu lui arriver et s'il appartenait à quelqu'un.




_________________

    the heart wants what it wants
    well I guess it would be nice if i could touch your body, i know not everybody has got a body like you. but i've got to think twice before i give my heart away. - george michael ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Surfer Rider


♣ messages : 5825
♣ where are you : Banlieue de Johannesburg
♣ âge : 32
♣ métier/études : Vétérinaire, spécialités équidés et bovidés


MessageSujet: Re: need to take care of this little one + letizia   Dim 8 Nov - 2:24

Need to take care of this little one
Every person needs to take one day away.  A day in which one consciously separates the past from the future.  Jobs, family, employers, and friends can exist one day without any one of us, and if our egos permit us to confess, they could exist eternally in our absence.  Each person deserves a day away in which no problems are confronted, no solutions searched for.  Each of us needs to withdraw from the cares which will not withdraw from us.
Une fois n’est pas coutume, Lip se perdait dans le travail. Si les choses se passaient toujours aussi bien entre la jeune femme et Jaden, d’autant plus maintenant qu’ils savaient tous deux qu’ils regardaient leur avenir dans la même direction, l’absence du surfeur n’en restait pas moins pesante. S’il avait pu rentrer à temps pour le gala organisé par le directeur du centre, lui épargnant l’épreuve de s’y rendre seule –bien qu’elle aurait probablement pu demander à Riley de l’accompagner le cas échéant– il n’avait cependant pas pu rester trop longtemps. En effet de nouvelles épreuves débutaient début octobre, en Europe cette fois. Si la mémoire de la vétérinaire était bonne il enchainait deux compétitions à la suite, d’abord en France sur la première quinzaine puis au Portugal. Il aurait ensuite un peu plus d’un mois avant Hawaii. Elle ne savait pas encore s’il rentrerait. Si elle aurait forcément plaisir à le voir, la jeune femme savait qu’il avait l’habitude de profiter de ses pauses pour parcourir le monde et si leur rêve –cela lui faisait toujours bizarre de penser [i]leur[/i ]– de fonder cette famille se réalisait prochainement il n’aurait plus autant l’occasion de partir. Chaque fois qu’elle songeait à ce futur qu’ils avaient évoqué lui allégeait toujours le cœur, la douleur de l’absence restait présente mais elle se faisait plus diffuse et la jeune femme se surprenait souvent avec ce sourire de bienheureuse accrochée à ses lèvres. Si Lip avait toujours été quelqu’un de positif, avec toujours un bon mot et un sourire chaleureux pour tout le monde, même ses collègues n’avaient pu manquer de voir le changement qui s’était opéré en elle. C’était subtile mais c’était bien là, elle semblait encore plus heureuse, plus épanouie et il n’avait pas fallu longtemps à Dolores, la secrétaire de la clinique, pour lui arracher la vérité sur ce qui la rendait aussi enjouée. Elle s’était d’ailleurs gentiment moqué de l’italo-suédoise en lui faisant remarquer que si la seule idée de fonder cette famille la réjouissait autant elle en serait à vomir des arc-en-ciel lorsqu’elle serait enceinte. Ce qui ne serait probablement pas si loin que cela de la vérité.

À l’heure actuelle Lip venait à peine de finir une opération délicate sur un American Staffordshire dont la mâchoire avait complètement été mutilée, sans doute par des trafiquants qui s’en étaient servi comme chien d’attaque. S’ils ne pourraient jamais lui rendre son apparence d’origine autant le pauvre animal pourrait à nouveau manger correctement grâce aux bons soins de l’équipe vétérinaire. Elle était en train de mettre quelques notes rapides dans l’optique de rédiger plus amplement le rapport de l’opération en fin de journée quand elle reçut un appel de la secrétaire. « Lip, il y a une jeune femme avec un lapereau blessé dans la salle d’attente qui a demandé après toi. Je sais que tu t’occupes surtout des opérations aujourd’hui, mais j’ai préféré te prévenir. » lui expliqua rapidement Dolores. « Non tu as bien fait, j’arrive de suite. » répondit la jeune femme avant de raccrocher et de se rendre dans la salle d’attente. Même lorsqu’elle n’était pas au planning des visites il était rare que Lip refuse de voir quand on faisait appel à elle.
Elle reconnut immédiatement Felicity en entrant. Il y avait également M. Rudisha qui attendait, Lip le salua en lui disant que son collègue ne devrait plus tarder à le recevoir avant de se diriger vers Felicity. « Bonjour Felicity, il parait que tu as un lapereau blessé pour moi ? lui sourit-elle. Viens avec moi dans mon bureau, on va regarder ça. ajouta-t-elle en lui désignant d’un geste de la main la porte du couloir d’où elle était arrivée quelques secondes plus tôt. Elles entrèrent toutes deux dans le bureau et Letizia se dirigea vers la table d’examen. « Si ça ne te dérange pas, tu vas jouer les assistantes, les lapins sont relativement craintifs néanmoins il semble plutôt docile avec toi. énonça-t-elle. Tu peux le poser doucement sur la table et le maintenir immobile ? Tu ne devrais pas avoir besoin de forcer, juste légèrement. » lui demanda-t-elle. Avant toute chose elle nettoya délicatement la patte du pauvre petit lapin, vérifiant qu’aucun corps étranger ne s’était logé dans les plaies. Elle chercha également s’il n’y avait pas un quelconque tatouage ou puce, mais il n’y avait rien du tout. Soit il n’appartenait à personne, soit son propriétaire n’avait pas jugé utile de le marquer. « Tu l’as trouvé par ici ? s’enquit la jeune femme tout en poursuivant son auscultation, s’assurant que l’animal ne présentait aucune autre blessure externe comme interne. Il ne semble pas avoir d’autres blessures et celle-ci est relativement propre, sans doute a-t-il été pris dans un piège et s’est débattu pour en échapper, d’où l’abondance de sang. Mais rien que quelques pansements ne sauraient résoudre. expliqua-t-elle en allant chercher un antiseptique, de la gaze et une bande. Je vais te prescrire l’antiseptique à lui appliquer tous les jours et de quoi changer le pansement. Je vais faire ce pansement, c’est assez simple et tu ne devrais pas avoir trop de problème à le refaire, mais si jamais tu pourras toujours venir au cabinet ou m’appeler, je passerais directement. » suggéra-t-elle en appliquant doucement l’antiseptique sur les plaies avant de s’atteler à bander la patte à gestes lents mais précis, pour que Felicity puisse observer la manière de le faire. Cela ne lui prit même pas deux minutes pour panser la blessure, tout était dans le coup de main. Et même si Lip s’était spécialisée sur les animaux bien plus gros, basiquement les soins restaient les mêmes, les doses étaient différentes. « Et voilà. Dans une petite semaine il devrait à nouveau gambader dans tous les sens. Je doute qu’il appartienne à quiconque, mais je mettrais une annonce pendant une semaine dans le cabinet, je t’appellerais si quelqu’un le réclame. Mais sincèrement je pense que tu peux déjà commencer à lui chercher un nom. Surtout qu’il semble déjà t’avoir adoptée. glissa malicieusement la vétérinaire.
crackle bones


Spoiler:
 

_________________
Together, we are Stronger

I love you. I am who I am because of you. You are every reason, every hope, and every dream I've ever had, and no matter what happens to us in the future, everyday we are together is the greatest day of my life. I will always be yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
LA VEUVE EPLOREE
LA VEUVE EPLOREE


♣ messages : 3836
♣ where are you : johannesburg, logée sur le centre.
♣ âge : 32
♣ métier/études : institutrice, au centre Giving for Africa, elle apprend aux enfants, et certains adultes, à lire et écrire.


MessageSujet: Re: need to take care of this little one + letizia   Ven 5 Fév - 21:28





need to take care of this little one
felicity & letizia

L'animal lové contre elle, elle attendit dans la salle d'attente. Elle n'eut pas l'impression d'attendre longtemps. Elle caressait pensivement sa petite tête, comme pour le rassurer et faire passer le temps. Ses pensées divaguaient sur les animaux qu'elle avait eu. Il y avait Tantor, le premier chien de sa famille, elle l'avait adoré et avait de nombreux souvenirs. Ils avaient également un chat, qui vivait toujours chez ses parents. C'était désormais une vieille boule de poils, mais toujours aussi joueur. Et il y avait Tudor, il était plus le chien de Matthew que le sien, mais il lui manquait beaucoup depuis qu'elle était partie. Elle avait culpabilisé de laisser leur chien dans son pays natal, bien qu'elle savait qu'il menait sûrement une vie de roi chez son amie. En revanche, elle n'avait jamais eu de lapins, bien qu'elle ait toujours trouvé ça mignon. Et Felicity était surprise de voir avec quelle aisance elle le tenait contre elle. Finalement, une voix la sortit de son introspection. Elle posa son regard sur la jolie blonde qu'elle avait rencontré pour la première fois à Giving for Africa. « Bonjour, Letizia. Hm, hm, c'est ça. » Elle se leva en même temps de sa chaise, le petit lapin toujours dans ses bras. « Très bien, merci, » dit-elle tout en la suivant.

Elles entrèrent de la salle, et celle-ci n'avait rien de vraiment différent des cabinets vétérinaires anglais. Elle était même surprise qu'il soit si... Moderne ? Elle ne savait pas exactement comment le décrire, mais elle ne s'attendait pas à ça dans un tel quartier. Les yeux de Felicity s'ouvrirent un peu plus grand lorsque Letizia lui demanda de l'aider. « Oh, d'accord. Je n'ai jamais assisté de vétérinaire, mais je vais faire de mon mieux. » Elle lui sourit. Au fond, c'était amusant de se retrouver dans cette situation, car la jeune anglaise était sûre d'avoir souhaité une fois dans sa vie de devenir vétérinaire (comme beaucoup d'enfants, en fait). « Ok, » répondit-elle avec assurance, tout en produisant les gestes que la blonde venait de lui demander de faire. Elle s'y prend doucement, tentant d’apaiser l'animal qu'elle sentait s'agiter contre elle. Elle laissa ensuite la vétérinaire faire son travail, tenant toujours gentiment l'animal contre la table. Elle releva la tête pour regarder la vétérinaire, répondant à sa question. « Non, j'étais dans le Nord de Johannesburg. Un quartier assez chic. Je ne savais pas trop quoi faire, à part venir te voir. » D'ailleurs, elle ne comprenait toujours pas comment ce petit animal s'était retrouvé pris au piège dans un tel endroit. Et elle était certaine que ses questions pouvaient se lire sur son visage, elle cligna des yeux et reporta son attention sur le lapin et Letizia. Elle fut quelque peu surprise par les instructions de la jeune femme, c'est comme si elle pensait que Felicity garderait l'animal. Chose à laquelle, elle n'avait pas du tout pensé. Il lui était difficile d'imaginer sa vie avec un animal, vu les circonstances : elle n'était pas vraiment installée dans son petit appartement de GFA. Elle posa ses yeux sur le lapin. Il était mignon, et son poil tout doux sous sa main. Elle pouvait sentir son petit cœur battre à une vitesse folle, elle avait oublié qu'ils étaient des animaux cardiaques. Elle observa silencieusement Letizia lui montrer comment faire le pansement. « C'est noté, merci beaucoup. »

Ce fut avec surprise qu'elle se rendit compte qu'il n'y avait rien d'autre à faire pour la petite boule de poil. C'est vrai qu'en voyant tout le sang écarlate sur son poil gris, elle avait imaginé le pire, et pensait alors qu'il faudrait bien plus qu'une bande pour le soigner. Mais elle ressentit une petite pointe de soulagement. Et elle ne put retenir un petit sourire à l'idée de le voir gambader partout. Elle se mordit la lèvre, hochant de la tête, approuvant les mots de la vétérinaire. Il lui semblait peu probable que quelqu'un recherche un lapin nain, ou qu'il le retrouve vu la distance éloignée du quartier où elle se baladait et le cabinet de Letizia. Et comme si cette dernière pouvait lire ses pensées, elle ajouta qu'elle devrait lui trouver un nom. Une moue se dessina sur le visage de Felicity alors qu'elle reprenait l'animal dans ses bras, il nicha sa tête contre son cou. Et elle pouvait sentir ses petites moustaches la chatouiller. Et elle devait reconnaître qu'avoir une compagnie animale lui manquait. Bien sûr, elle aurait pu faire venir son chien, mais elle avait trop peur qu'il vive mal le changement. « J'y penserai, finit-elle par répondre, d'ailleurs, c'est un mâle ou une femelle ? ». Elle aurait pu regarder elle-même, mais elle était plus à l'aise avec Letizia pour le faire. Elle lui tendit délicatement la petite boule de poils, et curieusement, elle ajouta « Je crois t'avoir aperçu au gala, mais je n'étais pas sûre donc je n'ai pas osé venir te dire bonsoir. » Si la blonde avait bel et bien été présente, Felicity préférait ne pas donner la raison pour laquelle elle n'avait conversé avec personne. Elle avait en effet passé la soirée en charmante compagnie, et tout était si étrange pour elle, qu'elle n'osait pas trop en parler.




_________________

    the heart wants what it wants
    well I guess it would be nice if i could touch your body, i know not everybody has got a body like you. but i've got to think twice before i give my heart away. - george michael ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: need to take care of this little one + letizia   

Revenir en haut Aller en bas
 

need to take care of this little one + letizia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ giving for africa  :: 
johannesburg

 :: le sud
-